Et si… Les secrets de l’anglais facile ;)

Et si… Les secrets de l’anglais facile ; )

Et si, en vérité, l’anglais c’était pas plus difficile que ça à apprendre…
Et si, en fait, j’étais capable de parler anglais couramment, et que c’était facile !

Les secrets de l'anglais facile

Oui, parce-que déjà, des adultes qui ont appris à parler une seconde langue, il y en a un peu partout ! Des collègues, des clients, des amis, des stars de la télé ou du ciné… bref on a autant d’exemples qu’on veut : l’anglais ça s’apprend et c’est carrément pratique de le comprendre. Et encore plus top de le parler !!!

Mais alors, pourquoi moi j’ai toujours autant de difficultés à apprendre…? Hum… à apprendre ou à m’y mettre…?
Bon, disons, pourquoi moi ça me paraît si difficile de pouvoir comprendre et parler anglais de manière fluide et correct ?
C’est vrai qu’à l’école, j’étais pas vraiment motivé non plus. Et puis on avait déjà tellement de choses à apprendre… C’est vrai que depuis, à part un ou deux essais sur une méthode (pas très attrayante, il faut bien le dire) j’ai pas fait grand chose non plus.

Mais alors quoi !!!

Qu’est-ce qui fait la différence ? Pourquoi certains n’ont-ils jamais eu de mal (en tous cas, c’est l’impression que ça donne quand on les entend) et pourquoi eux s’éclatent à utiliser leur anglais, à continuer à apprendre même, et pourquoi moi ça me paraît si fastidieux ? Ils ont un « truc » que je n’ai pas ? Certains ont un don pour les langues, et puis c’est tout ? Alors que moi il va falloir que je bataille pour apprendre juste un petit peu d’anglais, et arriver à me faire comprendre péniblement ?

Non ! Je vous rassure tout est bien plus simple qu’il n’y paraît !

Les secrets de l'anglais facile

Mais en effet, il faut changer certaines choses, car comme vous le voyez, apprendre à parler anglais paraît souvent une entreprise fastidieuse. Pourtant certains ont « trouvé le truc » et sont passés de « nul à l’école » (les langues c’était « pas pour eux ») à bilingue, et même trilingue et encore plus !!! Oui oui, je vous assure, il y en a plus que vous l’imaginez, c’est assez impressionnant !

Ce qui est encore plus impressionnant dans tout ça, c’est lorsqu’on les écoute nous raconter qu’avant ils avaient du mal à apprendre une langue étrangère. Et que maintenant qu’ils ont compris, ils s’amusent à en apprendre une autre, et encore une autre… juste pour le plaisir ! Parce-qu’ils savent qu’ils peuvent parler n’importe quelle langue !

Alors le secret c’est quoi finalement ?

En quelque sorte, oui, il y a un secret. Il y en a un, bien qu’il soit sous nos yeux en permanence, parce-que nous avons appris à rendre l’apprentissage difficile ! Vous ne me croyez pas ? Vous voulez une preuve ? Ok, très bien ! Alors expliquez-moi pourquoi un enfant de huit ans qui déménage dans un pays étranger, vous pouvez le mettre à l’école sans problème, alors qu’il ne parle pas un seul mot de cette nouvelle langue. Quelle que soit la langue d’ailleurs ! Et quel que soit l’enfant (ça aurait pu être vous, en effet !). Expliquez-moi pourquoi un enfant qui a déjà de profonds repères dans sa langue natale, qui a déjà acquis l’accent de sa langue et même de sa région, il est capable, en quelques mois, de parler une langue complètement différente ! La réponse : parce-qu’on sait tous le faire naturellement depuis qu’on est tout bébé !

Mais alors, pourquoi je n’y arrive plus ?

Comme je vous l’ai dit, nous avons appris à « mal apprendre », sans le vouloir, bien-sûr. En quelque sorte nous avons essayé d’apprendre artificiellement. Parce-qu’on nous l’avait demandé et que nous avons essayé de nous y forcer, de nous y contraindre par la volonté

Un peu de bon sens et d’observation

Alors finalement, l’enfant qui est dans sa nouvelle école à l’étranger, pourquoi est-il aussi performant, qu’on en rougirait de jalousie ? Quels sont les conditions dans lesquelles il se trouve ?

  • Tout d’abord personne ne l’oblige à apprendre, zéro contrainte extérieure !!! Personne ne lui en voudra s’il ne comprend toujours rien à cette langue.
  • Oui, mais par contre son environnement lui donne franchement envie de parler et de comprendre. Il sait exactement pourquoi il veut parler cette langue ! Et il en a franchement envie !
  • Et puis il est encore très lucide : il sait qu’il ne sait pas ! Il ne sait pas parler, mais il ne sait pas non plus ce qu’il entend. Il ne reconnaît même pas les sons qu’il a l’habitude d’entendre. Il sait qu’il ne sait pas, mais surtout il n’essaie pas d’associer ce qu’il entend avec ce qu’il connaît.
  • En fait, l’enfant, dans son univers de découverte et d’humilité, est capable d’apprendre bien mieux, simplement parce-qu’il est capable d’écouter bien mieux. Il ne sait pas, alors il écoute attentivement comment on parle ici. Comment on prononce, quelle intonation on utilise, dans quelle circonstance on utilise cette suite de mots etc… Il observe avec tous ses sens, ce qui lui permettra d’associer une émotion, par exemple, avec certains mots. Ce qui donnera une « valeur » plus précise à tel ou tel mot, telle ou telle expression.
  • Et puis, vous savez maintenant ce qu’il va faire ensuite si vous avez écoutez les 2 Concepts pour Parler Anglais Couramment : il va imiter, tel un acteur qui jouerait un rôle ! Il va se créer son nouveau rôle ! Voilà l’ultime étape de la réussite.

On résume ?

Voilà donc les piliers indispensables qui font toute la différence :

  1. Apprendre par envie, et non par obligation ! Et même s’il y a un examen à la clé, faites-le avant tout parce-que vous, ça vous plaît de parler anglais ! L’enthousiasme est plus important que l’examen !!! Oui, je sais, cet examen il vous le faut absolument. Mais sans enthousiasme pour ce que vous faites, vous n’aurez jamais l’occasion d’utiliser votre diplôme. Ca ne sera qu’un bout de papier qui vous donnera l’illusion d’un acquis… que personne ne voudra !
  2. Connaître exactement ce qui vous motive. Avoir une idée précise du résultat que vous voulez atteindre ! Oui, on est d’accord, parler anglais ça va vous servir à beaucoup de choses intéressantes. Mais est-ce que vous avez au moins une idée très précise de ce que vous allez faire avec ? Une chose en particulier ! A défaut d’être déjà dans le pays, est-ce que vous avez choisi la ville dans laquelle vous irez ? Est-ce que vous avez des photos de ce que vous irez voir ? Est-ce que vous pouvez imaginer précisément le nouveau poste que vous voulez occuper avec votre niveau d’anglais ? Comment ça sera au quotidien ? Pouvez-vous vous imaginer avoir une discussion sur Skype ou au café avec un américain avec qui vous partagez les mêmes passions ? Bref, rêvez, ou plutôt imaginez ! Mais imaginez précisément là où vous voulez aller ! Si vous n’avez aucun but précis, vous n’irez jamais nulle part.
  3. Entrer dans un nouveau monde, tout de suite : l’anglais ça n’est pas le monde que vous connaissez. On n’apprendra pas à remplacer des mots français par des mots anglais, on change tous nos repères !!! Bienvenue dans l’aventure 😉
  4. Redevenir curieux. Imprégnez-vous de tout ce que vous entendez, tout ce que vous voyez aussi. Soyez observateur et prenez plaisir à découvrir ces nouveaux sons, cette nouvelle façon de s’exprimer. Prenez plaisir à entrer dans ce nouveau monde. Mieux encore, prenez plaisir à faire entrer ce nouveau monde dans votre vie !
  5. Vous n’avez jamais été acteur ? Moi non plus, absolument pas&nsp;! Hé bien aujourd’hui vous êtes un acteur ! La pièce que vous jouez  ? Vous, dans votre rôle d’anglais, d’américain, d’australien… Vous ne saviez pas que vous aviez une seconde identité ? Hé bien maintenant vous le savez 😉
Méthode pour apprendre à parler anglais

L’arme ultime

Comme on vit dans un monde qui comprend une certaine inertie, il faut accepter que tout ce nouveau monde se mette en place une brique après l’autre ! Appréciez ce que vous venez de construire, plutôt que de vous désespérer en regardant ce que vous ne savez pas encore… Regardez toute cette nouveauté que vous faites entrer dans votre vie, avec envie ! Continuez à imaginer l’objectif que vous êtes en train de construire (c’est très important de savoir où l’on va !!!).

Tant que tous ces nouveaux repères ne sont pas encore devenus des habitudes, on peut avoir peur de ne jamais arriver à gravir cette montagne qui nous semble immense. L’arme ultime, qui va grandement vous aider à vaincre cette inertie de départ, c’est la méthode que vous allez utiliser. Si elle vous plaît et qu’elle est bien structurée, alors suivez-là sans vous poser de questions. Jour après jour, une brique à la fois, en prenant plaisir à la construction de ce nouveau monde. Suivez-là simplement, tout en regardant chaque jour où vous êtes en train d’aller. Rapidement, vous allez prendre confiance en voyant tout ce que vous apprenez. Au fur et à mesure, votre plaisir va augmenter. Votre ambition du départ va s’affirmer, se préciser, se concrétiser ! Le reste, vous l’aurez compris, ça se fait automatiquement, pris dans l’élan de votre enthousiasme !

La question à laquelle vous devez répondre maintenant

Là, maintenant, tout de suite : quel est l’élément le plus important qui vous a fait défaut ces derniers jours pour prendre vos 10 minutes et améliorer votre anglais ?

Prenez trente secondes pour faire le point dans votre tête, sans vous mentir, en restant constructif au contraire ! Et puis laissez votre commentaire juste en-dessous. Ecrire ce constat important, c’est déjà initier un changement… qui va vous permettre de parler anglais couramment !

Au fait : « J’ai pas eu le temps cette semaine », ça compte pas 😉

Share this Post